Thym et Immunité

Unknown-2

Nom commun: Thym

Nom Botanique : Thymus

Cet été j’ai fait un séjour dans les Alpes de Haute Provence et lors de mes promenades, j’ai eu la chance de cueillir du thym que j’ai fait sécher pour en avoir pour l’hiver car rien de tel qu’une tisane de thym pour se protéger des maladies hivernales. Bien sûr, on peut le cultiver au jardin mais celui qui pousse dans la nature entre les rochers, sur des sols arides est beaucoup plus puissant et donc plus efficace, mais autrement ne désespérez pas, le thym du jardin ou de l’herboristerie feront aussi l ‘affaire.

Célèbre depuis l’Antiquité pour combattre de nombreux maux, le thym est la plante incontournable pour soigner en douceur les infections hivernales notamment les problèmes ORL, mais aussi pour favoriser une bonne digestion. Utilisé frais ou sec dans l’alimentation comme en tisane, ou  sous forme d’huile essentielle, ce condiment est très polyvalent. On a tendance à ne pas lui donner l’importance qu’il devrait avoir car on le considère comme un simple condiment alors que c’est une véritable plante médicinale.

Du temps des grecs et des romains, on le faisait brûler pour purifier l’air intérieur, on le plongeait dans les bains avant de partir au combat car on l’associait à la notion de vigueur et de courage.

Quelles sont les propriétés du thym ?

Le thym a une action action antiseptique, anti-infectieuse, antispasmodique (il prévient les spasmes de l’appareil digestif) et expectorante (il dégage les voies respiratoires). Il stimule le système immunitaire et l’aide à mieux combattre les infections. C’est aussi un tonique musculaire avec une action relaxante sur le muscle.

Il est aussi antifongique donc très intéressant en cas de mycoses buccales ou digestives.

Je l’apprécie l’hiver pour ses propriétés ré chauffantes et j’aime la combiner au gingembre.

Quand utiliser le thym ?

Le thym est indiqué dans la prise en charge :

Des infections bronchiques et respiratoires : toux, congestions nasales (rhumes). Il fluidifie les sécrétions et permet de mieux les évacuer.

Des troubles digestifs (digestions difficiles, ballonnements, nausées, douleurs abdominales, flatulences). Il soulage grâce à ses principes amers.
Des infections d’origine bactérienne ou fongique (mycoses).

Des maladies de la peau (acné, eczéma, herpès, varicelle) des affections de la bouche (aphtes, gingivites)

Des petites plaies, des démangeaisons et des piqûres d’insectes.

Le thym contient du thymol, une molécule qui permet de prévenir les thromboses (caillots sanguins) et les maladies cardiovasculaires.

Mais il peut être utilisé simplement pour son action générale sur l’immunité.

Comment l’utiliser?

En cuisine , sous sa forme fraîche. Il accompagne merveilleusement les œufs brouillés, les omelettes, les pommes de terre, mais aussi les marinades qu’il protège de surcroit grâce à son pouvoir bactéricide.

En usage interne sous forme de tisane, laisser infuser 10 minutes, 20 g de sommités fleuries séchés dans 1 litre d’eau bouillante. Prendre 3 tasses par jour ou plus. On peut l’agrémenter de citron ou le combiner avec du rhizome de gingembre.

En usage externe, sous forme de teinture mère, 1c à café mélangée à 3 cuillères d’eau permettra de désinfecter une plaie .

Il peut s’utiliser aussi sous la forme d’ huile essentielle mais attention il existe plusieurs chémotypes de thym . Celui que je conseille qui est sans danger et peut-être utiliser chez l’enfant dès 5 ans est le thym à linalol. On peut mettre quelques gouttes dans de l’eau chaude et faire des inhalations .

Ou bien on peut en mélanger 5 gouttes dans un peu d’huile végétale et se frictionner le torse avec. Les synergies avec d’autres huiles essentielles comme le tea tree, l’eucalyptus radiata renforcera son action. Je rappelle que par mesure de précaution , on n’utilise aucune huile essentielle les 3 premiers mois de grossesse, ensuite le thym à linalol peut être utilisé dilué et chez l’enfant dès 5 ans.

L’huile essentielle de thym est aussi efficace contre les staphylocoques et les streptocoques.

On pourra s’en servir pour désinfecter les surfaces de la maison qui en ont besoin et ainsi éviter les produits ménagers chimiques qui ne respectent pas l’environnement. L’idéal serait de le mélanger avec de l’HE de tea tree et de l’HE de citron.: 5 gouttes de chaque diluée dans 500 ml d’eau tiède.

J’espère que cet article vous sera utile et qu’il fera vous fera apprécier le thym.

Sophie Franciosi                                                                                              Naturopathie Evolutive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *